Jo Gundry

XX ème -
Peintre
Photo non disponible
Galerie Divet Rennes

Jo Gundry est né en 1969, au Etats-Unis, à Cedar Falls, Iowa, de père américain et de mère limousine. Elle s'est fixe très jeune en France , Durant les années 40 elle se fixe à Paris où  elle étudie avec Erik Laubscher et Claude Bouscharain . Jo Gundry a vécu et travaillé alternativement dans les environs de Paris et sur les rive du Léman.

Jo Gundry: Galerie Maurice Bridel, Lausanne, 1964 : peinture

Galerie Zodiaque Jo Gundry, Marcelle Loubchansky, Geneva Switzerland

JO
GUNDRY

Le monde industriel

Texte de Georges Peillex pour la plaquette éditée à l’occassion du vernissage de JO Gundry à la Galerie Zodiaque à Genève en 1970.

Le problème de l'expression des réalités contemporaines est, de tous ceux qui préoccupent les artistes actuels, le plus lancinant. Il est abordé de tous les angles, avec les moyens les plus divers, et souvent l'introduction de matériaux nouveaux, dans une recherche expérimentale forcément aléatoire dont le moins qu'on puisse dire est qu'elle renonce à la peinture.

Jo Gundry n'échappe pas à la règle mais entend soutenir la gageure tout en conservant ses pleins droits à une forme d'art dont la tradition, aussi ancienne soit-elle, trouve précisément en de telles circonstances à se renouveler. L'esprit de notre époque, Jo Gundry en situe l'une des incarnations essentielles dans le monde industriel dont on ne saurait nier qu'il imprime à notre vie moderne l'un de ses caractères les plus marquants pour toutes les raisons que nous connaissons.

L'industrie, en effet, directement ou indirectement, conditionne l'existence des individus dans de multiples domaines et exerce une influence considérable sur notre environnement. Elle est la principale puissance créatrice et motrice de notre civilisation, et l'on peut voir dans la technique dont on ne saurait la dissocier, qu'un langage, une véritable poétique. C'est là une réalité évidente avec laquelle jusqu'ici peu d'artistes ont osé se mesurer. A cet égard, Jo Gundry fait oeuvre originale en abordant ce thème avec un enthousiasme justifié par les multiples développements qu'elle sait lui donner dans une création où la forme et le fond s'harmonisent à chaque fois davantage. Un thème auquel on aurait pu la dire prédestinée tant il s'accorde a son tempérament et à son style très construit, fortement étayé par des lignes de force rigoureuses, qui dégage l'esprit des lieux plus encore qu'il n'en évoque les apparences, et dont le lyrisme chromatique exalte et magnifie les objets apparemment les plus austères. Ainsi, par sa vision personnelle, l'artiste nous initie-t-elle à la beauté architectonique et plastique des usines, des machineries, de tout un univers compliqué et titanesque créé par l'homme pour son affranchissement.

Ainsi Jo Gundry prend-elle rang parmi les artistes qui, à tous les âges, ont su se faire les messagers et les témoins révélateurs des grands courants philosophiques et sociaux de leur temps. Parallèlement, elle nous laisse découvrir l'aboutissement fécond d'années de recherches et de travail dans une oeuvre qui atteint au faîte de sa puissance dans une ferme et généreuse maturité. On ne s'étonne donc pas que ses réalisations aient d'ores et déjà rencontré l'écho le plus favorable auprès de nombreux industriels. On peut noter parmi ces marques d'intérêt la commande qui lui a été faite du projet présenté par les Chemins de Fer Fédéraux au grand concours d'affiches des chemins de fer européens jugé ce mois d'octobre à Rome. Il n'est pas vain de prétendre que la carrière de Jo Gundry a abordé un tournant décisif. De vastes perspectives lui sont ouvertes.

GEORGES PEILLEX

 

 

 

 

œuvres de l'artiste

Galerie Divet Rennes