René Quillivic

1879 - 1969
Peintre Sculpteur Céramiste Graveur
René Quillivic
Galerie Divet Rennes

René Quillivic est né le 13 mai 1879 à Plouhinec dans le Cap Sizun. Son père , maçon l’hiver est pêcheur à Poulgoazec durant la belle saison.

De l’âge de 12 à 17 ans, René Quillivic qui a peu fréquenté l’école à Plouhinec, accompagne son père en mer. Le naufrage de leur bateau en 1897 mettra un terme à cette carrière. René décide alors d’entrer en apprentissage chez le menuisier local. C’est sa première démarche artistique ornant les portes des bahuts de motifs traditionnels. En 1899 il entreprend son Tour de France comme compagnon . Ce périple lui permet de découvrir le Midi. A cette époque il se découvre une passion pour la sculpture qui ne le quittera pas.

Il intègre l’Ecole des Beaux-Arts de Paris dans l’atelier de Antonin Mercier jusqu’en 1909. Pendant cette période il expose dans les différents salons parisiens.

Culture et identité sont les deux termes à la base de sa démarche artistique.

 

 

 

En 1908 , le bronze «  Brodeuse de Pont-l’Abbé» lui vaut une bourse de voyage. Il découvre l’Italie , Rome , Florence Venise et Gênes. Il en conservera une vénération pour Donatello.

 

A cette même période , Quillivic réalise des pièces en céramique  à Quimper , son oeuvre céramique peut se décomposer en Trois grands axes  :

 

  • le premier est tout naturellement la sculpture, domaine où il excelle
  • Le deuxième est totalement dérivé de ses travaux de gravure sur bois de fil , ce sont des plats à décors de vagues, de bateaux , de soleil.
  • Le troisième à trait au bas-relief comme les pots à tabac «  de Jean Bart » par exemple

.

Sa source d’inspiration est multiforme , dominante et impérieuse, parfois teintée de mysticisme , influencée par ce qu’il connait de la mer, inspirée des contes et légendes bretonnes, mélanges de mythes païens et chrétiens.

René Quillivic ne s’est pas contenté de créer de modèles diffusés par la manufacture, il a su apporter à l’entreprise un renouveau indispensable à l’issue de la première guerre mondiale.

 

René Quillivic travaille jusqu’en 1962 dans son atelier de la faïencerie Henriot  de Loc-Maria. Une soixantaine de modèles sont diffusés .

 

René Quillivic décède en 1969 à Paris, dans son atelier, selon son souhait.

œuvres de l'artiste

Galerie Divet Rennes