Ruth Milles

1873 - 1941
Sculpteur
Ruth Milles
Galerie Divet Rennes

 

Fille du lieutenant Emil Mille Andersson et de Walborg Tisell, elle est la sœur de Carl Mille et la demi-sœur de l'architecte Evert Milles (1885-1960).

 

Contrairement à son frère Carl, elle suit des études à l'École technique de Stockholm entre 1892 et 1893, puis à la Royal Academy of Art de 1894 à 1898. De 1897 à 1904, Carl étudie la sculpture à Paris , où il est l'élève d’Auguste Rodin  L'année suivante, Ruth rejoint son frère à Paris. Ils fondent ensemble une société à Paris et vendent leur production faite de représentations de divers personnages de contes de fées, dont elle est l'auteur, et d'enfants sous la forme de petites sculptures de bronze. Elle pratique également la Céramique .

 

 

Ils passent leurs vacances d'été en Bretagne à Saint-Briac, dont Ruth Milles dépeint la vie des gens de mer dans sa littérature et sa sculpture. En 1902, elle reçoit un prix spécial au Salon des Artistes Français.

 

Il existait peu de femmes à exercer le métier de sculptrice à cette époque, et nécessairement son nom est toujours attaché à celui de son frère Carl  mais ses sculptures avaient toutes leur propre identité.

 

L’oeuvre de Ruth Milles , toujours de très belle qualité, nous offre des portraits et des figures en pied de bretonnes en volume, en bronze le plus souvent, «  Yvonne » en est un exemple connu et toujours attachant, on peut également citer « Suzanne » et la "Bretonne  qui tient son bonnet dans la bourrasque de vent."

 

 

 

Elle est atteinte de tuberculose en 1903. Elle voyage en Suède, s'installe à Islinge sur Lidingö et y ouvre un atelier qu'elle partage avec son frère Carl. Elle obtient de nombreuses commandes d'institutions culturelles de Stockholm.

Malade, elle doit se résigner à abandonner la sculpture et se consacre à la poésie.

 

En 1932, elle s'installe à Rome, . Elle meurt à Rome et est enterrée au cimetière protestant de la ville.

Galerie Divet Rennes