Rémi Lacombe

? - 2010
Sculpteur Céramiste
Photo non disponible
Galerie Divet Rennes

Originaire de Saint - Méen-Le -Grand, l'artiste breton Rémi Lacombe appartient au mouvement des céramistes de la nouvelle Figuration . 

« La nouvelle figuration ou figuration libre est un produit de la culture urbaine », note dans la plaquette de présentation Pascal Geoffroy. Puisant son inspiration dans la publicité, la bande dessinée, le mouvement punk et rock ou le rap et ses tags, la nouvelle figuration se caractérise par une tendance à l'emploi des couleurs vives.... Par sa dimension kitsch, sa provocation qui, parfois, peut sembler ironique, ce mouvement nous montre une tendance de l'art qui reste malgré tout l'expression d'une grande liberté"

 

Rémi Lacombe , lui s'inspire principalement de la BAnde Dessinée pour concevoir ses pièces. 

 

Extrait de la Revue de la Céramique et du verre  n°150 en 2006 titré "Quand la bande dessinée inspire la céramique...", signé de Nicole Crestou.

" Rémi réalise d’abord une production utilitaire de grès émaillé, en écho à sa formation. Peu à peu, il introduit des décors et se désintéresse de l’émail qui ne le passionne pas. Il commence à découper ses pièces et à créer des personnages, des sculptures qui sont en résonance avec l’esthétique du mouvement artistique de la Nouvelle Figuration des peintres dessinateurs proches de la bande dessinée."

Extrait du Télégramme , 5 août 1997 : 

Potier-céramiste depuis près de 12 ans, l'homme trouve l'inspiration dans les dessins animés pour lesquels il avoue se passionner. Ainsi, ses oeuvres ont la particularité d'être uniques en leur genre. Ses réalisations semblent tout droit sorties des « cartoons ». Les couleurs vives des objets exposés sont obtenues après cuissons successives des couleurs. L'idée de déformer ses poteries ne lui est venue qu'après un incident peu banal. « Le hasard s'en est mêlé. Ce jour-là, j'ai fait tomber un vase par terre avant la cuisson. L'idée a alors germé de poursuivre l'expérience ». Aujourd'hui, ses oeuvres provoquent le sourire. Son intérêt pour le dessin l'a conduit à imaginer des yeux sur les vases, ou encore des « Shaddoks » sur les céramiques.

 

 

Galerie Divet Rennes